Arthur PIERRET

  • Banque-Finance
  • Concurrence - Distribution
  • Droit des sociétés - Fusions-Acquisitions

Domaines

  • Fusions-Acquisitions
  • Capital investissement
  • Opérations de haut bilan
  • Structuration sociétaire et organisation intra-groupe
  • Opérations de financement
  • Contrats commerciaux
  • E-commerce

Avocat Associé - Nantes

28 Bd de Launay

44186 Nantes cedex 4

Tel.: 02 40 44 70 70

Fax.: 02 40 69 18 48

apierret@cvs-avocats.com LinkedIn

Arthur PIERRET a débuté sa carrière d'avocat en 1992 au sein du cabinet Gide Loyrette Nouel. Il a ensuite successivement exercé au sein des cabinets Dentons, EY et Fidal.

Il a acquis une solide expérience en matière d’acquisitions et de cessions en France et à l’étranger, et de contrats commerciaux, plus particulièrement à l’international.

Il a assisté de nombreux groupes français et étrangers dans la négociation et rédaction de leurs contrats de distribution, d’agence commerciale, de transfert de technologie, de construction, dans l’implantation de filiales à l’étranger, la conclusion d’accords de joint-venture, l’acquisition de sociétés, la réorganisation de leurs filiales et la rédaction de conventions intragroupe.

Arthur PIERRET intervient dans chaque étape du processus de réalisation de l’opération, en ce comprises ses modalités de financement (fonds propres, dette bancaire, valeurs mobilières complexes).

Il conseille les entreprises, investisseurs financiers (tant en equity qu’en mezzanine), et les équipes de management sur les questions de gouvernance et de gestion des risques juridiques et opérationnels.

Il est diplômé d’un D.E.J.A. (Diplôme d'Etudes Juridiques Approfondies) en Droit anglo-américain de l'Université Paris X, a étudié et été chercheur au sein du Scholar LL.M. Program à la Columbia Law School à New-York.

Arthur PIERRET travaille indistinctement en français et anglais, tant en négociation qu’en rédaction, contribuant à une négociation plus fluide et réactive tant avec les interlocuteurs dont l’anglais est la langue maternelle qu’avec les interlocuteurs d’autres nationalités.